Title Image

Le pictogramme Nocif ou Irritant (SGH07)

Le pictogramme Nocif ou Irritant (SGH07)

Le pictogramme Nocif ou Irritant (SGH07)

SGH07 Toxiques à forte dose

Le pictogramme SGH07 signale les substances irritantes, allergisantes ou encore mortelles à très forte dose. Ce pictogramme fait partie des quatre pictogrammes signalant un danger pour la santé. Il appartient également à la famille des dangers pour l’environnement.

Pour mieux appréhender les dangers signalés par ce pictogramme, revoyons tout d’abord quelques bases sur le principe d’intoxication

Intoxication et détoxication

Au quotidien, le corps humain ingère des produits toxiques tels que le chocolat, l’alcool ou le café, pour ne citer qu’eux. Reconnus d’origine exogène par l’organisme, ils vont subir une transformation destinée à les rendre solubles dans l’eau pour faciliter leur transport vers l’urine et la sueur, et permettre ainsi leur élimination.

 

 

Le processus d’élimination met en jeu une métabolisation enzymatique qui se produit essentiellement dans le foie mais peut également avoir lieu dans d’autres organes (peau, poumons, estomac, intestin ou reins). 

 

 

Le processus de métabolisation constitue, en fait, une défense de l’organisme.

Dans la majorité des cas, les produits de métabolisation peuvent ainsi être directement éliminés. Cela s’appelle la détoxication.

 

 

À l’inverse, lorsqu’il y a accumulation de produits toxiques à l’intérieur de l’organisme, sans élimination par le corps humain, on parle d’intoxication.

Processus de détoxication

Un produit toxique exogène est métabolisé par le foie, il deviant alors un produit soluble qui sera éliminé via l'urine et la sueur

Les voies d’intoxication

Dans le cadre du travail comme dans le cadre domestique, il est possible de se retrouver en contact avec des produits chimiques toxiques. Pour agir sur le corps, ces produits doivent être en contact avec la peau ou pénétrer par un autre moyen dans notre organisme.

Voie respiratoire

Dans le cadre des activités professionnelles, c’est la voie respiratoire qui est la principale voie de pénétration des toxiques dans l’organisme.

 

Les particules toxiques inférieures à 4 µm atteignent les alvéoles pulmonaires qui constituent une surface d’échange importante avec le sang, facilitant ainsi la diffusion des toxiques vers les organes cibles.

L'air arrive dans les alvéoles qui envoie l'oxygène dans le sang via les artérioles et se charge en dioxyde de carbone via les vénules avant d'être expulsé.

Voie percutanée

La peau constitue une barrière de protection efficace mais n’est pour autant pas totalement imperméable.

Certains composés peuvent diffuser à travers l’épiderme ou bien se dissoudre dans le derme et l’hypoderme.

Une peau desséchée ou peu hydratée augmente le risque de pénétration percutanée.

Voie orale

Dans un contexte professionnel, les intoxications par voie orale sont rares. Elles sont principalement dues à de mauvaises habitudes, telles que manger, boire, fumer ou se maquiller dans un espace de travail, porter un stylo contaminé à la bouche ou encore stocker des denrées alimentaires avec des produits chimiques.

 

À l’inverse, en milieu domestique, c’est l’une des principales voies d’intoxication, particulièrement chez les enfants.

Voie oculaire

La projection dans les yeux d’un toxique chimique peut être extrêmement grave du fait de l’action directe de certains de ces produits sur la cornée (tels que les acides et bases). 

Pour les autres types de toxiques, la voie oculaire est une voie de pénétration très mineure.

Voie nasale

Enfin, la voie nasale est une voie de passage direct vers le cerveau. C’est une voie de pénétration mineure mais elle doit être prise en compte pour les produits chimiques neurotoxiques et les nanoparticules.

Les risques signalés par le pictogramme SGH07

Risques pour la santé

Le pictogramme SGH07 permet d’identifier rapidement les produits pouvant être nocifs par inhalation, contact avec la peau ou en cas d’indigestion. 

 

Il signale ainsi les produits irritants pour la peau, les yeux, le nez ou la gorge. 

Il signale également les produits sensibilisants ou allergisants, pouvant donner lieu à une réaction d’hypersensibilité cutanée, et alors produire des effets indésirables lors d’une exposition ultérieure.

 

Ce pictogramme informe également des produits pouvant provoquer somnolence ou vertiges (tel que l’acétone).

 

Enfin, ce pictogramme est apposé sur les produits chimiques pouvant devenir mortel en cas de d’exposition à très forte dose.

Risque pour l’environnement

Bien que moins connu que le pictogramme SGH09, le pictogramme SGH07 indique également un risque pour l’environnement : il est apposé sur les produits capables de détruire la couche d’ozone en haute atmosphère (ex. : CFC)

 

Tout comme le pictogramme SGH05, le pictogramme SGH07 est classé dans deux familles de danger distinctes. Il sera classé à la fois dans la famille de danger pour la santé et la famille de danger pour l’environnement

Catégories de toxique et étiquetage

Le CLP classe les toxiques en 4 catégories.

Article_picto_SGH07_cats_01

Le pictogramme SGH06 est utilisé pour signaler les toxiques de catégories 1 à 3.

Les produits ayant une toxicité de catégorie 4 seront, eux, étiquetés avec le pictogramme SGH07.

Stockage des produits nocifs et irritants

Pour le stockage des produits toxiques, ce ne sont pas les réactions d’incompatibilité qui sont à craindre mais plutôt l’accès de personnes non formées ou malveillantes à ces produits dangereux.

 

Les produits portant le pictogramme SGH07 peuvent être stockés avec les autres produits signalant un danger pour la santé (SGH06 et SGH08), c’est-à-dire dans une armoire fermée à clefs.

Par manque de place, on pourra éventuellement les stocker dans l’armoire des produits inflammables, voire, en petite quantité, dans l’armoire des comburants. Ces zones de stockage ne doivent toutefois pas être privilégiées dès lors qu’une alternative est possible. 

Produits_picto_00

N’oubliez pas de télécharger notre tableau des incompatibilités au stockage pour afficher ces bonnes pratiques de stockage dans vos locaux.

Ces informations sont extraites des modules et parcours de formation proposés par Kaptitude.

Pas de commentaires

Laissez un commentaire