Title Image

Le pictogramme CMR/STOT (SGH08)

Pictogramme CMR/STOT (SGH08)

Le pictogramme CMR/STOT (SGH08)

Le pictogramme CMR/STOT (SGH08)

SGH08 CMR STOTS

Le pictogramme SGH08 est propre au Système Général Harmonisé. Il fait partie des quatre pictogrammes signalant un danger pour la santé.

Il est souvent appelé « silhouette irradiée », ou « pictogramme CMR » pour Cancérogène, Mutagène et Reprotoxique (c’est-à-dire Toxique pour la reproduction).

Les produits portant le pictogramme SGH08 ne sont ni des toxiques aigus, ni des toxiques à forte dose ! En fait, les effets de ces produits sur la santé ne sont pas liés à la dose sauf pour quelques exceptions !

Découvrez les trois catégories de dangers signalées par ce pictogramme :

CMR : Cancérogène, Mutagène, Reprotoxique

Ce pictogramme signale en premier lieu les produits classés comme :

  • Cancérogène : pouvant provoquer un cancer
  • Mutagène : pouvant modifier l’ADN des cellules 
  • Reprotoxique : pouvant provoquer des malformations ou des tumeurs chez l’embryon ou le fœtus, ou encore impacter la fertilité

Les exemples de cancérogènes les plus connus ou les plus couramment cités sont :

 

  • l’amiante responsable de cancers broncho-pulmonaire, de la plèvre, du péritoine et du péricarde 

 

  • la silice responsable de cancers de la plèvre.

Pour en savoir plus sur les produits chimiques classés CMR, retrouvez la liste détaillée sur le site de l’INRS.

STOT : Toxique Pour Un Organe Cible

On appelle STOT les toxiques ayant une affinité pour un organe cible (foie, système nerveux central, reins, etc.). Tout comme les CMR, ils sont signalés par le pictogramme SGH08.

Les produits STOT peuvent avoir un effet à court terme, différé ou les deux !

Le méthanol, par exemple, porte ce pictogramme du fait de sa toxicité ciblée pour le nerf optique.

L’inhalation répétée de méthanol provoque des céphalées et des troubles de la vision, pouvant aller jusqu’à la cécité par destruction du nerf optique. 

Certaines activités, comme la fabrication d’alcool de bois, exposent fortement les opérateurs. C’est ainsi que dans certaines régions d’Europe centrale ou d’Amérique du Nord pendant la prohibition, on a pu constater une augmentation du nombre d’aveugles « professionnels ».

Allergisant respiratoire

Bien que cela soit moins souvent mentionné , le pictogramme SGH08 est également utilisé pour signaler les allergisants respiratoires.

Plusieurs sensibilisants respiratoires ont ainsi été recensés comme des substances extrêmement préoccupantes.

À noter : au niveau de l’étiquetage, les allergisants cutanés ne sont pas signalés par le pictogramme SGH08 mais par le pictogramme SGH07.

Un exemple très connu est l’asthme au MDI (diisocyanate de diphénylméthane). De nombreux travailleurs de l’industrie sont exposés à cette substance allergisante contenue dans les bombes de peinture  Elle est l’une des causes les plus fréquentes d’asthme professionnel. 

Ces informations sont extraites des modules et parcours de formation proposés par Kaptitude.

Pas de commentaires

Laissez un commentaire