Title Image

Gants de protection contre les risques chimiques

Gants de protection contre les risques chimiques

Gants de protection contre les risques chimiques

Pictogramme erlenmeyer

Les gants de protection contre les produits chimiques portent le pictogramme erlenmeyer.

Pour que ce pictogramme soit apposé sur la boîte, les gants doivent avoir réussi trois tests : la dégradation, la pénétration et la perméation.

Les tests de protection contre les risques chimiques

Il existe trois tests de protection contre les risques chimiques :

Test de dégradation

Le test de dégradation détermine l’altération des propriétés physiques du gant suite à son entrée en contact avec un produit chimique.

Test de pénétration

Le test de pénétration détermine le passage d’air ou d’eau à travers les imperfections, les pores du matériau et les joints du gant (porosité).

Test de perméation

Le test de perméation détermine le temps que met un produit chimique pour diffuser à travers le matériau du gant au niveau moléculaire.

Focus sur le test de pénétration

Il s’agit d’un test de résistance à la pénétration à l’air et à l’eau. Il permet de détecter la présence de micro-trous dans le matériau et les joints du gants, et traduit donc le risque de passage d’un produit chimique à travers les imperfections du gant.

Chaque lot de production est testé et vérifié conformément au niveau de qualité acceptable défini pour la production, plus couramment appelé AQL (Acceptable Level Quality).

Le niveau d’AQL doit être fixé par le fabricant avant de lancer la production et doit ensuite être pris en considération pour accepter ou rejeter chaque lot.

L’AQL traduit ainsi le pourcentage maximal de produits défectueux.

Trois niveaux sont définis :

  • Niveau 1 = AQL < 4.0
  • Niveau 2 = AQL <  1.5 (produits défectueux inférieur à 4%)
  • Niveau 3 = AQL < 0.65 (produits défectueux inférieur à 1%)

Plus l’AQL est bas, plus la qualité du gant est élevée.

Si les gants sont enregistrés pour la protection contre les produits chimiques, les fabricants de gants sont tenus d’imprimer l’AQL sur chaque boîte.

Focus sur le test de perméation

Le test de perméation est le seul spécifique de la résistance aux produits chimiques. Les résultats déterminent le niveau de protection qu’offre le gant pour chacun des produits chimiques testés.

Il est important de noter que cette mesure du temps de perméation est également appelé temps de passage dans la documentation technique de certains fabricants.

Les tests sont effectués sur 1 à 6 produits parmi une liste de 18 produits définis dans la norme européenne.  On y trouve de nombreux produits courants mais rien n’empêche les fabricants de tester des produits supplémentaires pour mieux caractériser leurs gants.

Liste des 18 produits définis dans la norme européenne pour les tests de perméation
Liste des 18 produits définis dans la norme européenne pour les tests de perméation

Les tests effectués permettent de déterminer le temps que met le produit chimiques testé pour diffuser à travers le matériau du gant au niveau moléculaire. Ce temps sera exprimé en minutes. Pour un produit chimique donné, plus le temps de perméation est élevé, plus le niveau de protection du gant est élevé pour ce produit.

Ces temps de perméation permettent ainsi de déterminer des niveaux de protection. Il devient alors possible de choisir le gant approprié en fonction du temps de contact prévu avec le produit manipulé.

Temps de perméation en minutes (en vertu de la norme ISO 374-1:2016+A1:2018)

Évidemment, il est nécessaire de réaliser une analyse de risque au préalable pour s’assurer que la protection apportée par le gant est adaptée à sa manipulation.

Les trois types de gants de protection contre les risques chimiques

Il existe 3 types de gants de protection

Marquage des gants de protection de type A, résistants aux produits chimiques

Gants de type A

Les gants dits de type A ont été testés pour au moins 6 produits chimiques parmi la liste des 18 produits imposés par la norme européenne.

Pour chacun d’eux, le temps de perméation est d’au moins 30 minutes.

Les 6 produits en question sont signalés par les six lettres présentes sous le pictogramme.

L’information doit également être rapportée sur la notice utilisateur.

Dans cet exemple, vous pouvez voir que les gants portant ce pictogramme seront résistants au Méthanol, à l’Heptane, à l’Hydroxyde de sodium, à l’Acide sulfurique, au Peroxyde d’hydrogène et au Formaldéhyde, avec un temps de perméation d’au moins 30 minutes pour chacun.

Marquage des gants de protection de type B, résistants aux produits chimiques

Gants de type B

La présence de 3 lettres sous le pictogramme erlenmeyer indique qu’il s’agit de gants dits de type B, c’est-à-dire ayant été testé pour au moins 3 produits, avec un temps de perméation supérieur à 30 minutes pour chacun.

L’information doit également être rapportée sur la notice utilisateur.

Dans cet exemple, JKL indique que le gant est résistant à l’Heptane, la Soude et l’Acide sulfurique avec un temps de perméation d’au moins 30 minutes pour chacun.

Marquage des gants de protection de type C, résistants aux produits chimiques

Gants de type C

Les gants de type C ont été testés pour au moins un produit chimique de la liste. Le produit en question sera signalé par une lettre présente sous le pictogramme. 

L’information doit également être rapportée sur la notice utilisateur.

Le niveau de perméation sera au minimum de 1, ce qui signifie que le gant de type C assure une résistance d’au moins 10 minutes pour au moins un produit.

Il faudra cependant chercher l’information sur les autres produits testés à un autre endroit (par exemple dans les détails sur la boîte de gants ou bien dans la documentation technique mise à disposition sur les sites des fabricants).

Quel que soit le type de gant (A, B ou C), pour connaître les temps de perméation exacts associés à chaque produit testé, il est indispensable de se référer à la documentation technique du fabricant.

Gants réutilisables et gants jetables résistants aux produits chimiques

Gants réutilisables résistants aux produits chimiques

1) Gants réutilisables 

Les gants réutilisables sont épais, et souvent doublés en coton tricoté pour le confort du manipulateur sur une longue durée.

Ils sont généralement fournis par paire.

Gants jetables résistants aux produits chimiques

2) Gants jetables

Les gants jetables, ou “gants à usage unique”, sont fins (en général de 0,2 mm d’épaisseur). 

Le logo “chiffre 2 barré” présent sur la boite indique bien ce côté “usage unique”. Ils sont généralement disponibles en boîte de plusieurs dizaines de gants. 

Rappel : consultez notre article pour savoir comment mettre et enlever ses gants jetables en toute sécurité

Compatibilité des matériaux

Quel que soit le type de gant, quand le produit manipulé n’est pas dans la liste des produits testés, il faut alors vérifier la compatibilité entre le matériau du gant et le produit manipulé.

Si on a assez de connaissance en chimie, on peut raisonner par classe de produits en s’appuyant sur un tableau de compatibilité comme celui ci-dessous.

Tableau des compatibilités entre matériau constitutif des gants et produits chimiques
Tableau des compatibilités entre matériau constitutif des gants et produits chimiques

Afin d’aider les utilisateurs dans leur évaluation des risques, les fabricants de gants mettent à disposition des informations concrètes sur leur site internet, et proposent parfois des outils à destination des utilisateurs pour les aider dans leur choix. 

SHIELD Scientific, par exemple, propose un guide de résistance chimique pour ses gants de protection. 

Ce guide a pour but d’aider les utilisateurs à déterminer :

  • le niveau de protection qu’apporte un type de gant donné contre une liste de produits chimiques variés
  • le type de gant conseillé pour la manipulation d’un produit chimique donné, qu’il est possible de rechercher via par son numéro CAS. 

En cas de doute, il ne faut pas hésiter à interroger le fabricant de façon spécifique, et à consulter les fiches de données sécurité des produits chimiques !

À noter : Pour les solvants, il existe le site ProtecPo de l’INRS qui permet d’obtenir des informations sur la compatibilité entre le produit manipulé et le matériau du gant.

Ces informations sont extraites des modules et parcours de formation proposés par Kaptitude.

Pas de commentaires

Laissez un commentaire