Title Image

Risques liés à l’exposition au bruit

risques liés à l'exposition au bruit

Risques liés à l’exposition au bruit

Qu’est-ce qu’un bruit ?

risques liés à l'exposition au bruit

On définit habituellement comme “bruit” un ensemble de sons perçu comme gênant. C’est une notion subjective car un même son peut être ressenti comme utile, agréable ou gênant selon ce que l’on fait au moment où il est entendu.

Néanmoins, au-delà d’un certain niveau, tous les sons deviennent dangereux ! Le risque de dommage permanent sera lié à l’exposition continue et/ou répétée à ce bruit.

Comment mesurer le bruit ?

Le son (ou bruit) est décrit par deux indicateurs : l’intensité et la fréquence. L’intensité est mesuré en décibel (dB). Elle permet de faire la distinction entre un son fort et un son faible. Elle est plus communément appelée “volume”. La fréquence, quant à elle, représente le nombre de vibrations (oscillations) du son par seconde. Elle est mesurée en Hertz (Hz).

L’homme perçoit de façon générale les sons entre 20 Hz (fréquences graves) et 20 000 Hz (fréquences aiguës). Les sons dont le spectre est partiellement ou totalement en dehors de cet intervalle sont habituellement qualifiés d’inaudibles pour l’homme.

NB : certains animaux perçoivent les sons inférieurs à 20 Hz (Infrasons) et d’autres ceux supérieurs à 20 000 Hz (Ultrasons).

risques liés à l'exposition au bruit

Pourtant, la sensibilité de l’oreille peut s’étendre également à ces extrêmes !

Pour rendre compte de cette sensibilité, on utilise l’unité Décibel (A) ou dB(A). Tandis que l’unité décibel mesure l’intensité réelle des sons, les dB(A) tendent à mesurer l’intensité sonore telle qu’elle sera perçue par une oreille humaine moyenne. Elle s’appuie donc à la fois sur l’intensité et la sensibilité de l’oreille humaine aux différentes fréquences.

C’est l’unité que l’on rencontre dans toutes les réglementations, notamment pour mesurer le risque lié à l’exposition au bruit.

L’échelle du bruit

risques liés à l'exposition au bruit

Quelques repères importants sur cette échelle :

Entre 20 et 50 dB(A)
Environnement calme

 

Entre 50 db(A) et 70 dB(A)
Bruits courants non dangereux

 

À partir de 70 dB(A)
Selon les personnes, une fatigue auditive peut apparaître après une exposition prolongée. La fatigue auditive peut provoquer du stress, de l’anxiété, des troubles de l’attention et du sommeil

 

Entre 75 et 80 dB(A)
Port d’EPI recommandé

 

Supérieur ou égal à 80 dB(A) 
C’est le seuil de nocivité pour une exposition au bruit de 8h/j. C’est également le seuil d’apparition de la fatigue auditive pour tous. S’il n’est pas possible de faire baisser ce seuil, le port de protection auditive (bouchons d’oreille, casque anti-bruit…) est obligatoire.

 

Supérieur à 85 dB(A) 
En plus du port obligatoire de protections auditives, certaines actions doivent être mises en œuvre : faire une étude de poste, valider les conditions de travail par le Service de Santé au Travail, etc.

Notons que les bruits ne s’additionnent pas de façon linéaire. Deux appareils émettant un bruit de 40 dB(A) vont générer un bruit global de 43 dB(A) (soit 3 dB(A) supplémentaires par appareil du même type).

Risque à long terme

Si vous utilisez un équipement bruyant pendant quelques minutes, voire une heure, le risque de dommage permanent est faible. En revanche, si vous l’utilisez tous les jours, pendant plusieurs heures, le danger est présent. Les risques liés à l’exposition au bruit ne sont pas à prendre à la légère !

Le port de protections auditives est obligatoire dès lors qu’il y a une exposition continue sur une durée de plusieurs heures ou une grande fréquence d’exposition au bruit

Quelques données sur les dommages en fonction de la durée d’exposition
sans protection

De 120 à 140 dB(A) : quelques secondes suffisent à provoquer des dégâts irréversibles.

 

107 dB(A) : 1 min/jour

 

101 dB(A) : 4 min/jour

 

95 dB(A) : 15 min/jour

 

92 dB(A) : 30 min/jour

 

86 dB(A) : 2h/jour

 

80 dB(A) : 8h/jour

Ces informations sont extraites des modules et parcours de formation proposés par Kaptitude.

Pas de commentaires

Laissez un commentaire