Title Image

Classes de feu et extincteurs

classes de feu

Classes de feu et extincteurs

Les feux sont répartis en 5 classes : A, B, C, D et F.

Ces classes de feu sont définies en fonction des matériaux brûlés et de leurs réactions. Comprendre ce classement est primordial puisqu’il permettra de choisir l’extincteur adapté.

Il existe également les feux dits électriques, anciennement catégorisés en classe E.

1- Classe de feu A

Tout d’abord, examinons les feux de classe A, aussi appelés « feux secs ». Ce sont les feux les plus fréquemment rencontrés, particulièrement dans les bureaux ou les habitations

Cette classe regroupe les feux provenant de la combustion de matériaux solides et courants (papier, bois, cellulose, tissus…). Ainsi, les feux de classe A sont généralement les plus faciles à éteindre avec de l’eau.

On distingue toutefois deux types de combustion :

  • Les combustions vives (avec des flammes)
  • Les combustions lentes (sans flammes), c’est-à-dire avec des braises.

À savoir que la combustion lente est peu visible et donc difficile à déceler. Par conséquent, elle représente un plus grand danger.

Pour l’extinction des feux de classe A on privilégiera l’eau, bien que ces feux puissent aussi être éteints par les extincteurs à Eau+additif et à poudre.

2- Classe de feu B

Les feux de classe B, aussi appelés « feux gras », regroupent les feux liés à la combustion de substances grasses, liquides ou solides liquéfiables, tels que les hydrocarbures, les huiles minérales, les alcools, les goudrons, les plastiques et d’autres produits chimiques qui se liquéfient en présence de chaleur.

Mentionnons que les feux de classes B peuvent entraîner la production de mélanges gazeux ou explosifs, de fumées toxiques ou encore de réactions chimiques imprévisibles. Enfin, ils peuvent entraîner de violentes réactions avec l’eau.

Pour l’extinction des feux de classe B, il est possible d’utiliser un extincteur à poudre, un extincteur à CO2 ou encore un extincteur à eau + additif, les trois permettant de stopper les échanges avec l’air.

Notez toutefois que l’extinction au CO2 ne doit pas être utilisée pour les grandes surfaces enflammées ! En effet, l’extinction par CO2 agit par abaissement de la teneur en oxygène de l’air, généralement autour de 12 %. 

Elle entraîne donc un risque d’asphyxie trop important pour l’utilisateur lorsque cette méthode est utilisée sur une grande surface.

3- Classe de feu C

Les feux de classe C correspondent aux feux de gaz (naturel, de pétrole liquéfié…). On rencontre ces feux dans les laboratoires équipés de bec-bunsen, dans les industries mais également dans nos maisons !

Le principal danger lié aux feux de gaz est le très fort rayonnement thermique, ainsi que le risque d’explosion. En effet, ces feux sont particulièrement puissants car le gaz se mélange avec l’air créant des conditions de combustion optimales.

Dans un contexte industriel, il faut également prendre en compte le risque d’intoxication lié à certains gaz.

Pour l’extinction de ces feux, il est primordial de rechercher « un barrage » avant toute autre action, c’est-à-dire chercher à fermer la vanne d’ouverture de gaz. Il sera ensuite recommandé d’utiliser les extincteurs à poudre.

4-Classe de feu D

Les feux de classe D, dits « feux de métaux » (aluminium, magnésium, potassium, sodium…), sont rencontrés principalement dans le domaine de l’industrie et de la chimie. Ils peuvent atteindre de très hautes températures.

Le principal risque est d’utiliser de l’eau pour l’extinction car avec la température élevée, l’eau projetée se transforme immédiatement en hydrogène, créant ainsi un dégagement de gaz (H2) explosif.

C’est pourquoi pour ces feux, il est indispensable d’utiliser un extincteur à poudre spéciale. Il sera nécessaire d’adapter la poudre au type de métal et donc de prévoir à l’avance les extincteurs dans la zone à risque.

5- Classe de feu F

Enfin, la classe F désigne les feux d’huiles végétales ou animales.

Notons que ces feux sont particulièrement violents au contact de l’eau. Il est donc interdit d’utiliser un extincteur à eau.

Il faut privilégier un extincteur à poudre ou à CO2. Il est également possible de couvrir la flamme à l’aide d’un linge humide essoré ou d’une couverture anti-feu.

6- Feux électriques (anciennement classe de feu E)

Les feux électriques proviennent de la combustion de câbles, transformateurs et autres matériels électriques.

Avant l’incendie, le principal risque est évidemment l’électrisation voire l’électrocution. Il est donc primordial de couper le courant dans un premier temps.

Ensuite, l’agent extincteur approprié sera principalement le CO2, et à défaut la poudre.

Récapitulatif

  • L’eau seule (eau du robinet) ne doit être utilisée que sur les feux de classe A.
  • Les extincteurs à eau + additif sont utilisables pour les classes de feu A et B.
  • Les extincteurs à CO2 sont adaptés pour les classes de feu B et F et pour les feux électriques.
  • Il sera nécessaire d’utiliser un extincteur à poudre pour les feux de classe C, et un extincteur à poudre spéciale pour les feux de métaux.
  • Retenez qu’un extincteur à poudre sera efficace et recommandé dans 90% des cas. Contrairement à l’eau, son utilisation n’entraîne pas de réactions dangereuses !

Vous pouvez imprimer ce tableau récapitulatif sur les classes de feu et les agents extincteurs appropriés afin de mieux le mémoriser !

Ces informations sont extraites des modules et parcours de formation proposés par Kaptitude.

Pas de commentaires

Laissez un commentaire