Title Image

La prise de notes manuscrites et numériques

La prise de notes manuscrites et numériques

Généralités sur la prise de notes

Selon le modèle d’apprentissage d’Edgar Dale, nous considérons en générale retenir : 

  • 10% de ce que nous lisons
  • 20% de ce qu’on entend
  • 30% de ce que l’on voit
  • 50% de ce que l’on voit ET entend
  • 90% de ce que l’on fait et expérimente soi même

Bien que ce modèle soit approximatif, il résume une vérité fondamentale : il est impossible de mémoriser tout ce que l’on entend ou ce que l’on voit. 

La prise de notes est alors un moyen indispensable pour garder un trace écrite de ce que l’on a lu, vu ou entendu, afin de pouvoir y revenir plus tard.

Avec l’évolution des technologies, la tendance à la prise de notes numériques lors de conférences, de cours, de formations ou de réunions s’est intensifiée. Bien que ce soit une méthode efficace pour saisir de grandes quantités d’informations, de nombreuses études démontrent que, pour une meilleure mémorisation, la prise de notes manuscrites reste plus performante.

Prise de notes numériques versus prise de notes manuscrites

article_prise_de_note_00

Selon certaines études, le cerveau retient différemment les informations lors d’une prise de notes selon la manière dont la transcription est effectuée : est-ce qu’il s’agit d’une transcription littérale ou bien d’une reformulation synthétique ?

Nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser quotidiennement un ordinateur. La prise de note sur son outil de travail est donc facilitée et permet de limiter la multiplication des supports. 

Cependant, la rapidité qu’offre la prise de note par le clavier pousse à retranscrire les paroles mot à mot, sans tri ni réinterprétation : le traitement de l’information est superficielle.

À l’inverse, la prise de note manuscrite prend plus de temps :  il est impossible d’écrire tout ce qui est prononcé. Le cerveau s’efforce de digérer, de résumer et de saisir l’essentiel de l’information et de ne noter que les éléments clés. Cela favorise alors naturellement la compréhension et la mémorisation de ces informations.

L’intérêt de l’archivage électronique

La prise de note manuelle est cependant une méthode encombrante matériellement parlant : elle oblige à stocker les notes dans des cahiers ou pousse à l’accumulation de feuilles volantes.

De ce fait, le classement de l’information papier est plus compliqué que celui des notes numériques.

De plus, la recherche d’une information spécifique parmi toutes les notes prises au cours des années n’est pas aisée.

article_prise_de_note_archive_03

En comparaison, le classement informatique des notes numériques est simple. De plus, l’évolution des moteurs de recherche et des outils de stockage en ligne permet de retrouver rapidement une information spécifique au sein de notes prises des années auparavant, et ce sur n’importe quel appareil électronique.

Il est toutefois possible de lier l’avantage des deux méthodes en procédant à une numérisation des notes papiers. En effet, de nombreux outils ont été développés au cours des dernières années, et permettent désormais une retranscription des notes manuelles sous forme numérique grâce à la reconnaissance de l’écriture. 

En conclusion

L’écriture manuelle améliore votre capacité à retenir et comprendre les informations, et permet d’éviter les distractions inhérentes à l’outil informatique (popup, mail, message…). 

Une numérisation des prises de notes à posteriori permet ensuite un archivage efficace et facilite les recherches futures.

Par ailleurs, la prise de notes manuscrites a un effet bénéfique sur le développement du cerveau et sur la santé globale du cerveau car l’écriture stimule plus de zones du cerveau que la prise de notes sur un clavier.

Chez Kaptitude, cela fait de nombreuses années que nous sommes convaincus de l’importance de la prise de notes manuscrites pour la rétention d’information. Au début de chacun de nos cours en ligne, une page vierge portant le titre du cours est disponible pour impression et prise de notes manuscrites. Le titre du document permet son classement subséquent papier ou scanné.

N’hésitez plus, reprenez votre stylo pour prendre vos notes !

Bibliographie :

  • Audiovisual methods in teaching. New York: Dryden Press.
  • Dale, E. (1946)

Découvrez quelques unes de nos formations phares

Pas de commentaires

Laissez un commentaire