Title Image

L’exposition au risque biologique

L’exposition au risque biologique

Le risque biologique est caractérisé par la présence d’agents biologiques (bactéries, virus, champignons, cultures cellulaires, endoparasites et agents transmissibles non-conventionnels…) qui peuvent se transmettre à l’Homme. Lorsque ces agents biologiques sont pathogènes, ils peuvent causer une infection, une allergie, une intoxication, voire un cancer…

 

Les agents biologiques peuvent être présents du fait de l’activité elle-même (recherche, métiers de la santé…), ou du contexte de l’activité : chaleur, humidité et présence de nutriments favorisant l’installation et le développement d’agents biologiques (traitement des déchets, papeteries…). Toute situation professionnelle où un risque biologique est identifié doit être signalée par le pictogramme ci-contre :

 

Pictogramme Risque Biologique
Pictogramme Risque Biologique

QUI EST EXPOSÉ ?

Les premiers résultats de l’étude SUMER 2016-2017 nous informent que 24,9 % des salariés sont exposés à au moins un agent biologique dans le cadre de leur activité professionnelle. Cette exposition est de 20 % pour les salariés du secteur privé. Elle s’élève à 43 % pour les personnels de la fonction publique territoriale et même à 72,8 % pour les personnels de la fonction publique hospitalière.

 

Ce taux de salariés exposés à un agent biologique est en hausse depuis 1994. L’épidémie grippale de 2009 a induit une prise de conscience des préventeurs qui ont alors commencé à intégrer le risque biologique dans leur plan de prévention. Avec la pandémie de la COVID-19, ce risque va désormais être systématiquement intégré !

 Tableau des métiers particulièrement exposés aux agents biologiques :

Contexte du métierExemple de métiersExemple de pathologies
Travail au contact d’humains ou de produits d’origine humaine- Personnel soignant
- Techniciens de laboratoire de biologie
- Aides à domicile
- Métiers de la petite enfance
- Thanatopracteurs
Infections virales et bactériennes (exemple : VIH, hépatite, tuberculose…)
Travail au contact d’animaux ou de leurs produits
Travail dans le milieu agricole
- Éleveurs, vétérinaires, personnels des abattoirs ou des centres d’équarrissage…
- Personnels d’animaleries, animateurs en centres de loisirs…
- Gardes-chasses, animaliers en parc zoologique, travailleurs en forêt
- Éleveurs, agriculteurs, maraîchers…
- Infections virales, bactériennes ou mycosiques transmises par les animaux, parasites ou tiques ;
- Pathologies respiratoires
dues aux micro-organismes et aux acariens dans
les poussières organiques de céréales, de lait en poudre ou de farine...
- Allergies spécifiques
Travail en industrie agroalimentaire- Affineurs de fromage
- Employés en fabrication de saucissons
- Producteurs de levures alimentaires…
- Traitement et élimination des déchets
- Éboueurs, personnels des centres de tri de déchets ménagers
- Personnels de centres de compostage
- Égoutiers, travailleurs en station d’épuration
- Personnels de nettoyage dans tous les secteurs d’activité
- Employés de maintenance (maintenance d’automates de laboratoires, entretien de gaines de ventilation…)
- Allergies causées par les moisissures/levains, les bactéries et
acariens ; poussières organiques de céréales, de lait en poudre ou
farine contaminées par des agents biologiques
- Toxi-infection avec les botulines ou les aflatoxines
Travail en industrie pharmaceutique- Personnels de laboratoires de recherche (biologie, biotechnologie…)
- Personnels de l’industrie pharmaceutique (production de vaccins, d’antibiotiques…)
Infections et allergies causées par
les micro-organismes et/ou les cultures cellulaires manipulés
Travail en bâtiment et travaux- Personnels dans l’industrie du bâtiment, de la construction, du réaménagement des bâtiments
- Personnel de la transformation des
des matériaux naturels tels que l'argile, la paille et le roseau
Infections et allergies dues aux moisissures et aux bactéries (présentes lors de la détérioration des matériaux de construction)
Travail dans les archives, musées, bibliothèquesAgents ou conservateurs du patrimoine, assistants de conservation du patrimoine, attachés territoriaux de conservation du patrimoineAllergies et pathologies respiratoires causées par les moisissures, les bactéries et les acariens
Travail en industrie de transformation des métaux, transformation du boisPersonnels des usines de pâte à papier, de découpe des métaux et de la pierre- Infections dermatologiques bactériennes
- Asthme bronchique
en présence de moisissures dans les fluides de circulation utilisés dans les processus industriels
Travail dans une zone équipée de système de climatisation ou à
humidité élevée
Secteur tertiaireAllergies et pathologies respiratoires dues aux moisissures, levures, bactéries (Legionella…)
Travail dans une zone à
humidité élevée
Personnels des industries textiles, de l'imprimerie, de production de papierAllergies et pathologies respiratoires dues aux moisissures, levures, bactéries (Legionella…)

RISQUE BIOLOGIQUE ET MALADIE PROFESSIONNELLE

En 2018, selon le dernier rapport de la Direction des Risques Professionnels de la Caisse Nationale de l’Assurance Maladie, 108 cas de maladies professionnelles dues à une infection par un agent biologique ont été déclarées (dont 10 nouvelles incapacités permanentes). Ces cas de maladies professionnelles sont majoritairement retrouvés dans les activités de services au sens large (travail temporaire, action sociale, santé, nettoyage, banques, assurances, administrations…).

 Nombre de nouveaux cas de Maladies ProfessionnellesNombre de nouvelles Incapacités permanentesNombre de journées de travail perdues
GLOBAL1081012293
Spirochétoses802186
Brucelloses00264
Ankylostomose000
Bacille tuberculeux3355078
Hépatites virales731962
Mycoses cutanées40557
Affections dues aux rickettsies10386
Maladies nosocomiales5101616
Kératoconjonctivites virales2278
Ornithose-Psittacose1094
Rouget du porc1072

COMMENT SOMMES-NOUS EXPOSÉS ?

La majorité des salariés (24,6 %) exposés aux agents biologiques ne soupçonne pas le risque. Les métiers concernés sont très variés : de l’équarrisseur au salarié dans le traitement des eaux et des déchets voire même les employés du secteur tertiaire ((cf tableau des exemples de métiers). Des agents biologiques dangereux sont éventuellement présents mais pas obligatoirement. On parle donc d’exposition potentielle.

 

Lorsque l’activité met en œuvre au moins un agent biologique de groupe de risque 2, 3 ou 4 (cf article sur les agents biologiques), on parle d’exposition délibérée. Le salarié est conscient (informé) de la présence de l’agent biologique pathogène : connaissant le risque, il peut donc utiliser les EPC/EPI* appropriés pour se protéger. Ce type d’exposition concerne principalement les personnels de laboratoires (R&D, LAM, industrie biotech) travaillant sur des microorganismes, des cultures cellulaires, des prélèvements humains. Toutefois, cela ne concerne qu’1% des personnels exposés aux agents biologiques.

 

*EPC : équipement de protection collective / EPI :  équipement de protection individuelle

DOUBLE PEINE

Dans certains métiers, notamment de santé, les salariés se trouvent en situation de double exposition. Par exemple, les personnels soignant des patients atteints de tuberculose sont conscients de la présence de l’agent pathogène Mycobacterium tuberculosis puisque l’activité du service est centrée sur cette maladie (exposition dite “délibérée”). Mais ils sont également potentiellement exposés à d’autres pathogènes dont les malades seraient porteurs (ex : le virus de l’Hépatite B, la bactérie de la pneumonie Streptococcus pneumoniae…).

MANIPULATION DÉLIBÉRÉE
(activité centrée sur des agents biologiques connus)
EXPOSITION POTENTIELLE
(activité non-centrée sur des agents biologiques connus)
DOUBLE EXPOSITION


Culture de virus ou de bactéries dans un laboratoire de rechercheÉquarrisseurPersonnel hospitalier d'un service de tuberculose
Production de vaccins atténuésAide à la personneChercheur qui travaille sur un prélèvement humain d'un patient HIV
Infection d'animaux de laboratoireAnimalierMédecin légiste

Pour en savoir plus sur les agents biologiques et la chaîne de transmission à l’Homme, lisez notre article dédié aux agents biologiques.

Sources :

Ces informations sont extraites des modules et parcours de formation proposés par Kaptitude.

Pas de commentaires

Laissez un commentaire

id, justo eget pulvinar mattis fringilla vel, vulputate, dictum quis, libero. mi,